Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Amandine Malabul, sorcière maladroite

de Murphy,Jill et Ménard,Jean-François


 

Broché: 128 pages

Tranche d'âges: 9 - 11 années

Editeur : Gallimard Jeunesse (9 octobre 2014)

Collection : Folio Cadet premiers romans

 

 


 

Revue de presse

Connaissez-vous Amandine Malabul, la jeune sorcière malhabile qui provoque mille catastrophes ? À lire dès 8 ans. 

Présentation de l'éditeur

N'est pas sorcière qui veut. La sorcellerie est un art difficile que l'on enseigne dans l'établissement de mademoiselle Jollidodue, directrice de l'Académie supérieure de Sorcellerie. Amandine est bien l'élève la plus maladroite de l'école ! Quel désastre lorsqu'il s'agit d'apprendre à voler à son chat Petipas ou de fabriquer la potion d'invisibilité. Sans compter les mauvais tours d'Octavie Patâfiel... Mais un terrible complot se trame : élèves et professeurs pourraient bien être changés en grenouilles !

Quatrième de couverture

Cette année Amandine Malabul va entrer à l'Académie supérieure de sorcellerie. Elle s'y fait des amies mais aussi une ennemie. Et puis, il n'est pas si facile d'apprendre à voler sur un balai ! Heureusement, son chat Petitpas est là pour la réconforter. Voici la première aventure d'Amandine, la petite sorcière qui finit toujours par se sortir des situations délicates, même les plus comiques.

 

 

Présentation du roman par Gallimard

Amandine Malabul est une jeune sorcière d'une maladresse incurable, ce qui en fait la plus mauvaise élève de toute l'Académie Supérieure de Sorcellerie. Après une première rentrée fracassante où elle s'est écrasée dans la cour de récréation aux commandes de son balai, tout le monde la connaît. 
La sévère Mlle Bâtonsec, son professeur principal, a beau la réprimander, elle se trompe toujours dans ses potions magiques. Sa maladresse n'a d'égale que sa malchance et elle déclenche partout où elle passe des catastrophes à la chaîne!
Comme toutes les élèves, Amandine porte un uniforme noir et gris, avec une ceinture de couleur pour distinguer les différentes classes. Grande et mince, elle attache ses cheveux en deux longues nattes dont elle ne cesse de mâchonner l'extrémité d'un air distrait. 
Quelle déception quand elle se voit attribuer un petit chat tigré au lieu du chat noir que toute bonne sorcière se doit de posséder. Impossible en plus de le faire tenir droit sur un balai! Il s'aplatit comme une carpette et ne se détend que sur la terre ferme, enroulé autour du cou de sa jeune maîtresse. Mais c'est un amour de boule de poils qu'elle n'échangerait pour rien au monde, même si l'horrible Octavie Pâtafiel ne cesse de se moquer de lui. Cette chipie se croit tout permis parce qu'elle décroche les meilleures notes en cours de magie! 
Heureusement qu'Amandine a ses amies : la douce et ronde Paméla, la grande Isabelle, qui sont toujours là pour la soutenir et la réconforter. Sans compter les trois chauves-souris qu'elle héberge dans sa chambre!
Amandine Malabul a beau être malhabile, sa bonne humeur et son courage lui permettent toujours de se tirer des pires situations et font d'elle une véritable héroïne.


 

 Portrait de l'héroïne par Gallimard

Nom : Malabul
Prénom : Amandine
Surnom : Amandine Malhabile (ses amies préfèrent : Mandie)
Âge : une dizaine d'années
Signe particulier : apprentie sorcière
Qualités principales : toujours de bonne humeur et débordante d'imagination
Défauts : une malchance légendaire, une maladresse maladive et le don de se fourrer dans des situations inextricables
Animal familier : Petitpas, un petit chat tigré qui a le vertige en balai volant.
Secrets : a peur du noir et ne sait pas nager, mais chut! Personne ne le sait... 
Amies : Paméla, une petite blonde rondelette avec deux couettes et une paire de lunettes; Isabelle, grande et forte, aux cheveux blonds indisciplinés qu'elle tresse en une grosse natte.
Ennemie : Octavie Pâtafiel, la première de la classe à qui tout réussit. Orgueilleuse et méprisante, elle ne pardonnera jamais à Amandine de l'avoir transformée un jour en cochon.

http://www.gallimard-jeunesse.fr/Personnages/Amandine-Malabul

 

Biographie de l'auteur Jill Murphy

Jill Murphy est née à Londres en 1949. Elle a été pensionnaire pendant plusieurs années et cette expérience lui a servi plus tard pour créer son Académie supérieure de Sorcellerie. Jill Murphy a commencé à écrire les premières histoires d'Amandine alors qu'elle n'avait qu'une quinzaine d'années et son personnage est largement autobiographique. À 24 ans, elle publiait «Amandine Malabul, sorcière maladroite», premier titre de la série, qui connut un succès immédiat et allait lui permettre de se consacrer à l'écriture.

Biographie du traducteur Jean-François Ménard

Jean-François Ménard est écrivain et traducteur de nombreux ouvrages pour la jeunesse, comme «Harry Potter» ou «Artemis Fowl». Il est né à Paris en 1948 où il vit encore. Il a étudié la philosophie, a travaillé pour le cinéma et a publié de nombreux ouvrages. Il voue une grande passion aux voitures anciennes et à la gastronomie.

 

Mon avis

Difficile pour Amandine qui a une réputation de maladroite d'être bien intégrée dans son école de sorcellerie. Mais sans compter sur le soutien inconditionnelle de sa meilleure amie Paméla.

On suit ce personnage touchant et son évolution. Non dénuée d'humour, certaines situations cocasses sont surprenantes. Heureusement, car en toile de fond, on ressent une certaine mélancolie chez Amandine où toutes les situations se retournent souvent contre elle. Ayant peu confiance en elle et en son environnement, elle se demande cxe qui va encore lui tomber sur la tête !

Quant à la forme du roman, les noms des personnages choisis par l'auteur caractérise bien les personnages, du moins au premier abord: nous avons donc Mademoiselle Jolidodu, directrice de l'établissement et Mademoiselle Bâtonsec, le professeur principal qui porte bien son nom.

L'auteur nous montre ici qu'il ne faut pas se fier aux apparences et cataloguer les personnes sur le seul critère le plus visible. Au fur et à mesure, on découvre la psychologie complexe des personnages. Amandine va faire preuve de courage et de détermination pour sauver l'établissement en danger. Elle va gagner en assurance et se fera accepter par tous.

Bien sûr l'histoire ne serait pas aussi prenante s'il n'y avait pas un personnage antagoniste tel que Octavie Pâtafiel, une sorte de Nelly Olson, souvenez-vous « La petite maison de la prairie », qui ne cesse de lui chercher des noises !

 

Malgré les obstacles semés sur sa route, Amandine relèvera toujours la tête et affrontera ses démons intérieurs et extérieurs, jusqu'à devenir l'héroïne de l'Académie acclamée à la fin du livre.

 

Tag(s) : #Romans-Nouvelles, #Fantasy

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :