Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Paroles indiennes

De Michel Piquemal

Illustrations de Edward Sheriff Curtis

 

Broché: 52 pages

Editeur : Albin Michel

Réimpression : juin 1995 (2 septembre 1993)

Collection : Carnets de sagesse

 

 

 

Introduction de Michel Piquemal

 

Tirée du livre « Paroles indiennes », textes indiens d’Amérique du Nord, aux éditions Albin Michel, collections « Carnets de sagesse ».

Notre monde occidental a pour règle de juger le génie des civilisations à l’ampleur des traces qu’elles laissent derrière elles : monuments, églises, fortifications militaires etc… A cette aune-là, la civilisation indienne ne pèse pas bien lourd et sa disparition peut paraître un détail de l’Histoire.

Pourtant ces peuples ont parlé avant d’être définitivement vaincus. Et nous restons confondus devant ces brides de voix et ce qu’elles laissent présager de leur spiritualité>.

Ces hommes (qui ne bâtissaient ni pyramides ni cathédrales) avaient trouvé leur juste place dans le cosmos, au sein d’une Nature qu’ils respectaient et adoraient. Ils ne cherchaient pas à accumuler richesses et bien-être, mais à se forger une âme forte en harmonie avec le monde. Savoir s’intégrer respectueusement à l’univers des forêts ou des plaines, savoir reconnaître l’étincelle du sacré dans chaque parcelle de vie… voilà l’essentiel de leur philosophie.

Quand on sait la cupidité qui animait les conquérants venus d’Europe, on comprend que le dialogue était impossible entre deux manières aussi opposées d’envisager l’existence. Cependant, face à l’avancée impitoyable des colons, les indiens d’Amérique ont sans cesse recherché un consensus qui leur permettait de continuer à vivre en paix selon leur antique manière… Mais pour l’homme blanc, il n’y avait pas de consensus possible en dehors de la déportation et de l’extermination. Et c’est sans doute là l’un des aspects les plus poignants des textes de ce livre « Paroles indiennes » : des hommes cherchant à s’expliquer, à se faire comprendre face à des sourds qui ne veulent pas entendre… et qui préjugent orgueilleusement de leur qualité de « civilisés » pour s’arroger tous les droits.

On sait à quel cortège de crimes (massacres, spoliations, traités signés et aussitôt bafoués…) la confrontation a donné lieu. Mais il n’est plus temps de pleurer sur l’anéantissement physique du monde indien, il n’est plus temps de rager sur un génocide aussi abominable que stupide ; l’urgence est aujourd’hui de s’interroger sur ce que leur spiritualité (que l’on retrouve vivace au travers des écrits du livre) peut apporter à l’avenir de l’homme.

Face au désarroi dans lequel se trouve plongé notre monde matérialiste, la sagesse indienne apparaît comme une source toujours vive.


 

Extrait :

 

« Qu’est ce que la vie ? 

C’est l’éclat d’une luciole dans la nuit. 

C’est le souffle d’un bison en hiver. 

C’est la petite ombre qui court dans l’herbe 

Et se perd au coucher du soleil. "

(Crowfoot, chef blackfeet) 

 

https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Crowfoot_(1886).jpg

 

Présentation de l'auteur

 

 

https://www.babelio.com/users/AVT_Michel-Piquemal_4529.jpeg

 Site de l'auteur : http://www.michelpiquemal.com/

 

Biographie : 


Michel Piquemal a fait des études supérieures de lettres, de littérature comparée et de sciences de l'éducation. 
Après avoir fait des études de lettres modernes, il a été instituteur dans une école primaire.

Instituteur, parolier, scénariste de BD et scénariste télé, il est aussi l’auteur de plus d’une centaine de livres jeunesse. 

Spécialiste reconnu des Amérindiens, il a créé les collections Carnets de Sagesse aux éditions Albin Michel. Il se passionne aujourd’hui pour la philosophie… et la lutte contre le néo-libéralisme. 

Michel Piquemal est un boulimique de lecture. Il a publié plus d'une centaine de livres destinés aussi bien aux enfants qu'aux adultes.

En 1989, il obtient le grand prix du livre de jeunesse avec son roman "Le Jobard". 

(Source : charte.repertoire.free.fr)

 

Mon avis

Un petit bijou à garder prêt de soi pour piocher ici ou là de magnifiques citations emplies de Sagesse. A lire et à relire !

 

Cet article est en lien avec le précédent :

De mémoire indienne de Tahca Ushte et Richard Erdoes

 

Tag(s) : #Amérindiens

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :