Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Une autre version historique, si on peut dire, du Petit Chaperon Rouge, Marie Jeanne Vallet, "la Pucelle du Gévaudan"

Représentation de la Bête féroce nommée hiene....

Dix représentations des méfaits de la Bête encadrent la scène centrale qui dépeint la « Pucelle de Paulhac » perçant son agresseur de sa baïonnette. Estampe coloriée, BnF, recueil Magné de Marolles, vers 1765.

 

HISTOIRE DE LA BÊTE DE GÉVAUDAN

La Bête du Gévaudan serait un animal à l'origine d'une série d'attaques contre des humains survenues entre le 30 juin 1764 et le 19 juin 1767. Ces attaques, le plus souvent mortelles, entre 88 à 124 recensées selon les sources, eurent lieu principalement dans le nord de l'ancien pays du Gévaudan (qui correspond globalement à l'actuel département de la Lozère). Quelques cas ont été signalés dans le sud de l'Auvergne, et dans le nord du Vivarais et du Rouergue.


FAITS OU LÉGENDES ?

Le 11 août 1765 dans la matinée, Marie-Jeanne Valet, la servante de Bertrand Dumont, curé de Paulhac se rendait à une ferme proche du village avec Thérèse, sa sœur cadette. En traversant une rivière, sur une petite île que forment les deux bras du ruisseau, les deux jeunes filles furent attaquées par la bête. Marie-Jeanne avait avec elle une baïonnette (lame emmanchée au bout d'un bâton) et elle en porta un coup de toutes ses forces dans le poitrail de l'animal.
La Bête hurla et porta sa patte antérieure à la blessure. Elle se jeta à l'eau et s'y roula plusieurs fois avant de disparaître. Antoine, le porte-arquebuse du roi Louis XV, se rendit sur les lieux et vit la lance rougit de sang sur trois pouces. Antoine surnommera Marie-Jeanne "la pucelle du Gévaudan"dans une lettre au ministre. Marie-Jeanne décrivit la Bête "de la taille d'un gros chien, beaucoup plus gros par devant que par derrière, une tête très grosse et très plate, une gueule noire, le col blanc et le dos noir".
 
Sources:

Musée fantastique de la bête de Gévaudan

http://www.auvergne-centrefrance.com/geotouring/musees/haute-loire/musee-bete-du-gevaudan.html

 

Pour en savoir plus sur la bête du Gévaudan :

http://www.labetedugevaudan.com/pages/affaire/docus_01.html

 

Pour en savoir plus sur la représentation du loup au cours de l'histoire et dans la littérature de jeunesse

 

Je vous recommande une excellente conférence sur les traces des loups pour enfants par Isabelle Guillaume, maître de conférences en littérature comparée à l'Université de Pau et des Pays de l'Adour (conférence du 12 février 2016)

Entre réalisme et merveilleux, l'image du loup en littérature de jeunesse a évolué au cours de l'histoire, passant de l'image négative du prédateur du Petit chaperon rouge, qu'il faut éradiquer, à la vision bienveillante actuelle de l'espèce protégée, notamment par la vogue du conte détourné.

Source:

http://lajoieparleslivres.bnf.fr/masc/Integration/JOIE/statique/pages/07_nous_connaitre/074_formation/matinees_du_pat-archives_heros.htm#loup


 

 

Tag(s) : #Contes

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :