Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les Amants Papillons de Benjamin Lacombe aux Editions Seuil Jeunesse, 2007.

 

Voici un de mes albums coup de cœur

Les Amants Papillons

Auteur et illustrateur : Benjamin Lacombe

Seuil Jeunesse, Seuil'issime - Janvier 2015

Album à partir de 6 ans

 

Descriptions de l'album

Présentation de l'éditeur

Le jour de ses quatorze ans, Naoko, une jeune Japonaise, apprend qu'elle doit quitter son petit village natal pour l'immense ville de Kyoto. Son père a prévu qu'elle y complète son éducation pour devenir une "jeune fille convenable". Mais l'art de servir le thé, de jouer du luth ou de faire danser les éventails n'intéresse pas Naoko. Naoko aime lire et écrire des poèmes.

Avec l'aide de sa servante dévouée Suzuki, elle se déguise en homme et parvient à entrer à l'université. Elle y fait la connaissance de Kamo, un jeune étudiant. Tous deux s'entendent à merveille et se vouent, très vite, une amitié non dénuée d'ambiguïté...

 

Biographie de l'auteur

Le site de l'auteur : https://www.benjaminlacombe.com/

Diplômé de l'École Normale Supérieure des Arts Décoratifs de Paris, Benjamin Lacombe est un jeune illustrateur au succès fulgurant et grandissant. Au Seuil jeunesse, il est l'auteur de quatre albums très remarqués : Cerise Griotte (2006), Les Amants Papillons (2007), Généalogie d'une sorcière (2008) et La Mélodie des tuyaux (2009).

Cet album nous permet de mieux connaître l'album jeunesse et de proposer diverses activités.

1- Comparaison textuelle et spatio-temporelle

Le récit de Benjamin Lacombe s'inspire de la Romance de Liang Shanbo et Zhu Yingtai, légende chinoise de la dynastie Jin (265-420), qui s'inspire de cette légende et la projette dans la culture nippone entre le 17ème et 19ème siècle, période durant laquelle on retrouve le palanquin comme mode de transport.

 

 

2- Les indices graphiques et textuels faisant référence au Japon afin de découvrir la culture niponne.

    - Les indices textuelles faisant référence au Japon :

    Certains mots ont leur lexique à la fin du livre : okasan (maman en japonais), kimonos, haïku (petit poème japonais), l'isho-tansu (meuble réservé aux kimonos), le palanquin (chaise ou une litière portée à bras d'hommes ou installée sur le dos d'un animal).

    A cela s'ajoutent les sonorités des prénoms et de la ville de Kyoto et l'envoi de l'héroïne par le Père dans la ville de Kyoto afin qu'elle fasse son éducation pour devenir une femme du monde. Ici cela fait allusion à l'apprentissage de la future Geisha.

     

    - Les indices graphiques faisant référence au Japon

    Les illustrations japonisantes : lanterne boule japonaise, tatamis, les kimonos, la maison typiquement japonaise avec ses parois en paille de riz, l'habillement, les accessoires, le maquillage et la coiffure avec son peigne, l'éventail, les tongs, le petit pont rouge, les fleurs des cerisiers, l'ombrelle japonaise, le palanquin, le luth, la calligraphie...

     

    3- Analyse des illustrations

    > Analyse des techniques de l'illustration et étude en parallèle des œuvres picturales japonaise dont l'auteur a pu s'inspirer. Élargir à la découverte des deux grands peintres : Hiroshige et Hokusaï.

     

    > Analyse des illustrations, de la couleur et de la technique utilisée : ombres chinoises et couleurs foncées pour faire ressortir le côté tragique de l'histoire, en opposition avec des couleurs claires et lumineuses quand les deux héros se retrouvent et acquièrent leur liberté à la fin de l'album, sous la forme de deux papillons bleus.

    Analyse des visages fermés et du déchainement des éléments ( la pluie, le vent) démontrant ainsi l'hostilité de l'environnement tout entier, l'oppression, l'enfermement et la tristesse.

    Analyse de l'illustration de la veille des noces de l'héroïne avec la technique du clair obscur et la présence des papillons, montrant ainsi l'emprisonnement qu'elle ressent en observant l'extérieur à travers les fines ouvertures, et les papillons symboles de l'espérance et de son désir de liberté.

     

     

    4 - Etude de la technique du haïku

    Petit poème japonais très codifié, transposé en Occident sous la forme d'un tercet de 5, 7 et 5 pieds.

    A partir du haïku de l'album, étudier la technique et inventer d'autres haïkus.

    Vous pouvez en découvrir ici dans la rubrique poésies Haïkus

     

     

    5- L'évolution de la condition de la femme en Chine et au Japon et de par le monde

    De l'interdiction pour les filles d'avoir accès au savoir, faire des études, de devenir écrivaine,...au mariage forcé. Ce que nous retrouvons malheureusement encore dans certains pays de nos jours.

    Etude de l'éducation de la future Geisha dont l'album fait référence.

    Afin d'échapper à son destin tout tracé, l'héroïne se déguise en homme.

    > Faire le parallèle avec les emprunts de noms d'auteurs masculins comme Georges Sand afin de trouver ses lecteurs.

     

     

    Pour aller plus loin :

    • Cette légende chinoise est un tel monument de la mythologie et de la culture chinoise, qu'en 2006, elle a été présentée au classement de l' UNESCO, dans l'objectif d'entrer à son répertoire du patrimoine oral.

    • On peut éventuellement faire la comparaison avec l'adaptation de la pièce de Shakespeare, Roméo et Juliette

    • En musique : on peut étudier l'une des œuvres les plus célèbres des musiques chinoises : Le concerto pour violon Les Amants papillons qui est une adaptation de la légende

    Très bonne lecture à tous !

     

    Tag(s) : #Japon, #Albums

    Partager cet article

    Repost0
    Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :