Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La fille de la toundra et l'esprit maléfique

Marie Diaz et Olivier Desvaux

  • Album: 32 pages

  • Tranche d'âges: 3 années et plus

  • Editeur : BELIN LITTERATURE ET REVUES (11 octobre 2016)

  • Collection : BELIN JEUNESSE

 

 

 

Présentation de l'éditeur

Un somptueux conte sibérien, aux rebondissements fantastiques

Il y a longtemps de temps, sur les terres les plus vastes du monde, balayées par les vents de glace, vit une fille sans famille. 
Fière et libre, elle a pour seule compagnie son troupeau de rennes. 
Protégée par les chants magiques de son peuple disparu, 
elle ne manque de rien. Mais un matin, une ombre surgit à l’horizon. C’est un esprit maléfique
!

Ce conte sibérien, issu de la tradition orale du peuple Youkaguir 
de la Toundra, loue la liberté et conjure la peur de l’inconnu 
dans un monde peuplé par des esprits magiques.

 

 

Mon avis

Un conte qui permettra à l’enfant de découvrir ce peuple de Sibérie et sa culture empreinte de chamanisme et de coutumes animistes. Ainsi que la rudesse du climat et le rapport à la nature.

Ce conte a été recueilli par Waldemar Bogoras, un anthropologue russe qui a recueilli de nombreuses histoires orales du peuple Youkaguir en 1895.

Comme les Evènes, ils se sont sédentarisés et élèvent des rennes sur un vaste territoire au nord-est de la Sibérie. Il ne reste que quelques centaines de personnes qui parlent encore cette langue, suite à la colonisation russe, l’évangélisation et des interdictions du régime communiste.

Vous passerez un agréable moment de dépaysement. Les illustrations sont à l’image de l’atmosphère qui se dégage du conte. Les couleurs sont froides, les animaux totems représentés tout comme la présence de cet esprit maléfique représenté par une ombre.

On découvre une héroïne forte et courageuse ainsi que ses multiples métamorphoses : fille-renard, fille-glouton, fille-loup, fille ourse… pour affronter cette créature maléfique.

Ce conte de sagesse aborde les notions de liberté, de solitude et d’altérité. Le rapport à l’autre et à l’inconnu.

 


 

Biographie de l’auteure Marie Diaz

Marie DIAZ est née en 1973 dans une famille de dévoreurs de livres. 
Elle étudie le dessin à l’école d’Arts Graphiques Émile Cohl de Lyon,
Marie Diaz a écrit et illustré les albums « Flanagan et la baleine » et « Le grand départ de Flanagan ».
Elle a également illustré les contes : « Les Orangers de Tahiti » chez Balivernes, « Barbe Bleue » chez Magnard, « La fille du Rajah » et « Les baguettes d’Ivoire » chez Bilboquet, et « La tapisserie de soie » chez Vilo.
Son conte " Le Prince Dragon ", édité par Belin jeunesse en 2014 a été illustré par Olivier Desvaux
Elle a aussi illustré de nombreux romans jeunesse aux éditions Magnard, Rageot et Oskar.

Elle travaille régulièrement avec les écoles et collèges, et participe à des salons du livre à travers la France ou même à l’étranger.

Source : Ricochet et Babélio

 

Biographie de l’illustrateur olivier Desvaux

Après avoir étudié à l’École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs de Paris dont il est sorti diplômé en 2006, Olivier Desvaux publie en 2007 un recueil de poèmes sur la nature sous le titre Le bonheur est dans le pré. Par la suite une quinzaine de publications suivront car en plus de ses propres albums jeunesse Olivier Desvaux à également illustré des classiques comme Croc Blanc ou encore Poil de carotte ou des contes comme Le Prince Dragon, écrit par Marie Diaz et édité par Belin jeunesse en 2014.

Il réalise également des commandes pour des hôtels, des médiathèques.... qui sont friands de ses peintures. Il réalise d'ailleurs de nombreuses expositions et a été primé à de nombreuses reprises. Son travail se nourrit de ses nombreux voyages, en Chine, en Russie ou à bicyclette entre Paris et le Havre.


Source Babelio

Pour plus d’informations voici son site : www.olivierdesvaux.com 

 

 

Tag(s) : #Albums

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :