Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ça fait rire les poètes ! Anthologie de pépites poétiques et autres éclats de rire

Jean-Marie Henry et Sara

 

     Album: 60 pages

  • Tranche d'âges: 6 - 8 années

  • Editeur : RUE DU MONDE (26 février 2009)

  • Collection : La poésie

 

 

Présentation de l'éditeur

Blague de clown ou subtil jeu de mots, situation absurde ou fantaisie à tiroir, voici près d une centaine de poèmes pour rire à gorge déployée, aux éclats ou sous cape, pour esquisser un demi-sourire ou partir dans un grand fou rire, pour rire jaune ou noir, pour rire même de soi ou de l inexorable... Avec de grandes signatures qui, depuis longtemps, ont pris le parti d en rire, tels Queneau, Lear, Tardieu, Topor, Devos, Francis Blanche, Paul Vincensini, etc. et d autres plus surprenants parce qu on ne les connaît pas d emblée pour leur humour : Boris Vian, Andrée Chedid, Michel Besnier, Jacqueline Held, Vénus Khoury-Ghata, David Dumortier...

 

Mon avis

Voici un album très accessible dés le cycle 2

A partir de jeux dadaïstes, d'onomatopées, de rimes. De jeux de mots, de champs lexicaux et d'expressions… Jeux sur les sonorités...(hirondelle >> riront d'elle ou lit là >> lilas), homonymes (Je hais les haies de Raymond Devos), Jeux de contrepèterie (J'ai geigné la pirafe de Luc Bérimont)... Des parodies du Bon Roi Dagobert... Des anagrammes, des ritournelles, des chansons...

 

On y retrouve diverses structures assez simples : haïkus, listes, recettes, comptine, histoires à chute, charade, de requête, définition humoristique, complainte…

 

On découvre ainsi A Porto Rico, un coq fait « cocorico » tandis qu'à Washington il fait « cocoricain » (Michel Besnier), une dame très très morte cette nuit qui frappe à ma porte (René de Obaldia),

 

On y trouve aussi des poèmes tendres de François David, Malcom de Chazal ou encoire Jo Hoestlandt, des poèmes excentriques de René de Obaldia. Un poème fantaisiste de Gianni Rodari, un autre lyrique de Pierre Coran avec une chouette qui chuinte...

 

On notera des références au long nez de Cyrano, à Tristan et Iseut, à Picasso, au temps qui passe, aux mini bestioles, à la jardinerie, à l'animalerie, aux astres...

 

Tag(s) : #Poésie-Fables-Haïkus, #Ecriture

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :