Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Comment parler de la guerre aux enfants ?

Ressources et bibliographie sur le guerre et les réfugiés

 

Les réfugiés de la guerre d’Ukraine - Yas (France)

 

 

Petite sélection d'albums

 

 

Il y avait un roi qui s’ennuyait, qui s’ennuyait à longueur de journée. Rien ne l’intéressait, ni la chasse à courre, ni la musique, ni la lecture. Rien de rien. Il passait ses journées à donner des coups de pied dans les cailloux jusqu’au moment où il allait se coucher. Comment guérir un roi de l’ennui ? En faisant la guerre, pardi !

On retrouve dans cet album tout ce qui contribue à l’art de la guerre : un tacticien qui essaie de gagner du pouvoir, un désir de conquête en attaquant le royaume voisin, des armées qui s’affrontent, la reconstruction après la défaite. Ce roi, animé d’un sentiment de toute puissance, est un personnage dans lequel tous les enfant peuvent se reconnaître. Un excellent album pour parler de la colère, de l’ennui, du respect de l’autre et de soi...
 

 

Il était une fois un roi qui ne pensait qu'à se battre. Il avait sous ses ordres une armée remplie de soldats et des ingénieurs militaires occupés à inventer de nouvelles armes toujours plus performantes.

Mais d'ennemis, il n'avait point. Il fit alors porter une lettre à son voisin le plus proche, contenant une série de gros mots et d'insultes assez moches qu'il lui réservait, et se posta avec ses troupes derrière les créneaux de son château.

Mais son courrier ne provoqua aucune réaction.

Désespéré de ne trouver personne à affronter, il se résigna à payer des brigands pour l'attaquer. Mais les mercenaires, quand ils virent tout l'attirail du roi, repartirent chez eux sans livrer bataille.

Il eut enfin l'idée de génie : il allait se déclarer la guerre à lui-même ! Branle-bas de combat ! Vous l'aurez deviné : cette histoire finira mal…

 

 

Je suis Baki-le-roi-du-ballon. Des voitures sont arrivées au village. Des soldats m’ont emmené et m’ont appris à tirer avec une mitraillette. Ce n’était pas un jouet… Mais un jour, je suis devenu un tout autre Baki. Et des voitures très différentes sont arrivées au village…
 

 

Un texte qui aborde avec poésie et franchise ce que vivent des milliers d'enfants...

 

 

C'est la guerre. On voit quelque chose qui pourrait être un désert, dans lequel il y a deux trous. Dans les trous, deux soldats. Ils sont ennemis.

 

 

Un grand pays gouverné par un général à l'armée très puissante se lance à la conquête d'un petit pays qui n'aspire qu'à la paix... mais tel est conquis qui croyait conquérir !

 

 

 

Un jour, il y a eu les bombes et le poison. Puis la fuite et l'installation provisoire dans nouveau pays. On se serre les coudes, on essaie de s'adapter à sa nouvelle vie. Et puis un jour on se rend compte que les parents travaillent pour se venger, frapper plus fort qu'ils n'ont été blessés. Mais quelle sera l'ampleur de la riposte suivante, alors ?

 

 

Thématique: ​Accueil - solidarité - migration

Public:
Enfants environ 4 - 9 ans

Résumé:
Les hommes mettant en péril l’endroit où il vit, Sacha le koala décide de quitter son habitat. Pas à pas, il nous emmène avec lui dans son odyssée à la recherche d’un nouveau toit.
Dans son périple, il rencontre des animaux qui l’aideront et d’autres qui le chasseront. Sacha nous partage ses difficultés et ses lueurs d’espoir. On s’imprègne de ses émotions, on s’émerveille de son courage et de sa ténacité. On prend conscience de tout ce que l’on a…
Sacha trouvera-t-il une terre d’accueil ?

Cette histoire évoque en filigrane le parcours des personnes en situation de migration et met en avant l’importance de l’accueil et de la solidarité, pour un mieux vivre-ensemble. L’entraide n’a pas de frontières.
Les petites gouttes de gentillesse deviennent des océans de richesse.

Le saviez-vous ?
Lorsque vous achetez ce livre, vous contribuez à soutenir des projets en lien avec les personnes en situation de migration. Nous reversons une partie des bénéfices à des causes qui nous sont chères, notamment l'ASBL Maxi-liens.
Une petite goutte dans un grand océan de solidarité !

 

Une chanson reprenant les idées clés du livre ainsi que la version audio de l'histoire (en cours de production) sont accessibles sur ce site internet dans l'onglet "bonus".

Romans

 

 

 

Quand c'était la guerre et que je ne comprenais pas le monde
Par Joke Van Leeuwen
Traduction Emmanuèle Sandron


Le roman :
Toda vit avec son papa, un pâtissier qui cuit tous les jours vingt sortes de gâteaux et trois sortes de tartes. Malheureusement, un jour, papa doit partir défendre le pays car, dans certaines régions, les gens se battent les uns contre les autres. Toda apprend dans le manuel " Ce que tout bon soldat doit savoir " que papa va devoir se déguiser en buisson afin de ne pas être repéré par les ennemis.
Mamy vient s'occuper de Toda en attendant que papa revienne. Mais, finalement, le pays tout entier devient trop dangereux et la petite fille est envoyée à l'étranger, chez sa maman qu'elle ne connaît pas. La fillette entame un voyage rempli d'aventures et de rebondissements, pour arriver " là-bas " : là où il n'y a pas la guerre.
Voici le lecteur embarqué dans le récit à la première personne de l'expérience de n'importe quel fugitif de guerre enfant.

Ce qu'il faut en penser :
Le monde des adultes est vu par l'esprit naïf d'une petite fille. Nous n'avons aucune indication de temps et de lieu ; nous ne savons pas de quelle guerre il s'agit ni de quel pays il est question, et cela nous rapproche de Toda : nous ressentons toute sa peur, son incompréhension et son émotion.
Comme tous les enfants, Toda ne raconte que ce qui semble important à ses yeux. Nous ne voyons que ce qu'elle voit et sa logique remplit l'histoire d'humour, de jeux de mots, de quiproquos, la rendant à la fois amusante et touchante.
La réflexion sur l'identité passe par une interrogation sur la langue, sur la frontière et sur la guerre. " Tu es avec qui ? demande le général à la retraite. Avec les nôtres ou avec les autres ? " Mais qui sont les nôtres, et qui sont les autres ? À quoi reconnaît-on une frontière ? Où, comment la trace-t-on ? Et, si une maison chevauche une frontière, qu'arrive-t-il à ses habitants ?
 

 

 

1991. Zlata a onze ans lorsque la guerre éclate à Sarajevo. Du jour au lendemain, l'insouciance de la jeunesse laisse place à l'indignation. Les jeux, l'école et les rires ont disparu devant les tirs incessants, la mort des proches, les nuits d'angoisse dans les caves. Pour dire sa colère, il ne reste à Zlata que son journal, tendrement surnommé Mimmy. " L'horreur a remplacé le temps qui passe ", écrit-elle avec une lucidité poignante. Un texte exceptionnel qui nous fait partager le quotidien d'une enfant de la guerre.

 

Recueil poétique Guerre à la guerre

 

 

Je viens de recevoir
Mes papiers militaires
Pour partir à la guerre
Avant mercredi soir
Monsieur le Président
je ne veux pas la faire
je ne suis pas sur terre
Pour tuer des pauvres gens
C’est pas pour vous fâcher
Il faut que je vous dise
Ma décision est prise
je m’en vais déserter

Boris Vian

 

Documentaires

 

 

Un album sensible pour comprendre la guerre et le terrorisme, des sujets d’actualité.

 

Comment parler avec les enfants de ce qui se passe dans le monde ?

Un album en 10 petits chapitres d'une double page pour expliquer que les êtres humains ne s'entendent pas toujours bien entre eux pour des questions de territoires, de croyances, de coutumes… ; que des conflits et des guerres surviennent entre pays ; comment naissent la violence et le terrorisme, leurs conséquences effroyables ; que des gouvernements, des lois et des associations luttent contre cela, et qu'il est important d'exprimer ses idées en respectant celles des autres.

Un livre à hauteur d’enfant, une narration simple qui implique directement le lecteur.
Avec un petit glossaire de mots difficiles
Juste, émouvant, intelligent ! Dès 6 ans.
 

 

 

Dès 6 ans

 

Un album sensible pour comprendre des sujets d’actualité

Comment parler avec les enfants de ce qui se passe dans le monde ?
Un album sous forme de récit pour expliquer la différence entre réfugiés et migrants, les  raisons qui conduisent beaucoup de gens sur notre planète à quitter leur maison et leur pays, les conditions de leur voyage, et les conséquences de ce départ parfois volontaire, le plus souvent forcé, sur leur vie de tous les jours.

À la portée des enfants, une narration simple qui implique directement le lecteur.
Avec un petit glossaire de mots difficiles
Juste, émouvant, intelligent 

Pour un atelier philo

 

 

Un texte magnifique qui amènera les enfants à s'interroger sur la guerre et à comprendre l'importance de la paix.

Thèmes : La guerre, l'amitié, les relations humaines.

6-12 ans

Comment parler de la guerre ? Comment parler de la guerre sans sombrer dans le drame ou la mièvrerie, dans le pathos ou dans la critique dure ? Pas facile, la guerre. Par où la prendre ?

Dans Nul poisson où aller, Marie-Francine Hébert se place en périphérie pour nous livrer la vue à vol d'oiseau d'un moment de guerre et, de là-haut, plonge ensuite dans le cour d'une petite fille, Zolfe, qui doit fuir son village par un jour de soleil. Nul jugement, nulle critique, rien qu'un moment, qui parle plus que tous les reportages.

Où se passe-t-elle, cette guerre ? Partout. C'est la petite guerre comme la grande, l'invisible comme celle qui saute aux yeux. Quand Zolfe s'aperçoit que l'un des hommes qui vient de faire disparaître son père et son frère est le père de sa meilleure amie, celle avec qui elle partage tout, la vie bascule : est-ce que l'ennemi peut être quelqu'un qu'on aime ?

 

 

 

La Guerre et la Paix, un « Goûter Philo » pour réfléchir sur ce que sont, philosophiquement, ces deux notions.

 

Un regard en coin qui fait naître un sourire narquois, un sourire narquois qui entraîne un mot méchant, un mot méchant qui crée une bousculade, une bousculade qui provoque une gifle, une gifle qui fait jaillir un couteau... Et la violence jaillit. Dans le cercle de la violence, on est comme dans un tourbillon, entraîné, incapable de faire un pas de côté, de s'en sortir seul. Un seul moyen pour ne pas être aspiré par le tourbillon de la violence : ne pas y entrer.


"Les Goûters philo", ma collection pour aborder les grandes questions de la vie, dès 8 ans !
www.lesgoutersphilo.com : un site complet dédié aux enseignants pour parler philo en classe et à la maison.

 

 

Nous n’aimons pas la guerre qui n’apporte que souffrances et tourments et qui sème la mort.

Mais peut-on imaginer un monde sans guerres ?

En quoi la guerre diffère-t-elle des autres formes de violence ?

La guerre n’est-elle que la manifestation de l’agressivité naturelle ou bien est-elle liée à la vie en société ?

Et s’il en est ainsi, comment a-t-elle évolué au fur et à mesure que la culture a progressé ?

Pourquoi n’a-t-elle pas disparu avec les progrès de la civilisation ?

Toutes les guerres se valent-elles et peut-on parler de guerres justes ou injustes ?

À toutes ces questions, il n’y a pas de réponse simple ni de réponse toute faite mais il convient au moins de les poser : elles permettent de réfléchir à la façon dont les hommes vivent ensemble.

 

 

 

 

Pourquoi se disputer ?

On se dispute parce qu’on ne pense pas la même chose, par jalousie, par peur de l’inconnu, parce qu’on se bat contre une injustice ou que nos intérêts nous opposent. Si la dispute nous questionne, elle véhicule aussi des émotions désagréables et fait souffrir.

Mais faut-il pour autant tout accepter ? Faut-il éviter de se disputer à tout prix ? Y a-t-il de bonnes raisons pour se disputer ? Et que se passe-t-il quand on en vient aux mains ? Comment cela peut-il se justifier ?

Autant de questions qui prêtent à discussion, et que Philéas et Autobule se réjouissent d’aborder de manière constructive.

Dossier pédagogique à télécharger ICI

 

 

Ressources de la BNF

Comment parler de la guerre aux enfants ?
Les enfants ont un talent certain pour déstabiliser les adultes avec des questions poétiques ou métaphysiques. Allez donc expliquer pourquoi il fait noir la nuit, quel est le hier de demain ou comment on sait qu'on n'est plus amoureux. Sans compter qu'il leur arrive souvent de s'interroger sur des sujets qui nous angoissent tout autant qu'eux : la solitude, la mort ou encore la guerre, passée ou présente. Pour aider parents et enseignants à aborder les questions que peuvent soulever les conflits armés, le Centre national de littérature pour la jeunesse (CNLJ) propose quantité de ressources, dont une sélection de livres pour enfants classés par tranches d'âge.
DÉCOUVRIR LES CONSEILS DU CNLJ

 

Liste de livres jeunesse sur le thème de la guerre de la Bnf à télécharger

 

Parler de la guerre et des réfugiés aux enfants.

Sélection de Alice Edition

 
 

 

Sélection des Librairies Sorcières

Aujourd'hui dans Citrouille Hebdo
20 albums illustrés pour faire la paix
9 documentaires et inclassables pour réfléchir et comprendre la guerre
FAIRE LA PAIX ET PARLER DE LA GUERRE
Une sélection de 20 albums illustrés aux récits capables de susciter le dialogue, d'aider à mettre des mots sur une réalité difficile à appréhender. 20 albums singuliers, où l'on rencontre l'espoir, la fraternité, la résistance, le pouvoir des fleurs et la beauté de l'enfance.
20 albums pour faire la paix
 
RÉFLÉCHIR ET COMPRENDRE LA GUERRE
Pourquoi y-a-t-il des guerres ? Peut-on les voir arriver ? Comment faire pour résister ? Et que font les colombes pendant les êtres humains se battent ?
9 livres pour réfléchir
 
 
 

La guerre : 12 livres pour aborder le sujet avec les enfants… sur le site "Les petits mots dits"

 

Site les petits mots dits

 

 

Sélection du site "Enseigner avec la littérature de jeunesse"

 

Voici des albums sur ce thème (bibliographie créée par Lise Darche) : Bibliographie, la guerre

Voici la plupart des albums présentés dans le document:

pourquoi     étoile érika     fidèles éléphants     koletaille     rose blanche     otto     il faut désobéir     la guerre dans ma cour     chère traudi     le tricycle

 

D'autres livres de ce site sur ce thème

 

Sélection de Radio Canada sur la guerre et les conflits

 

Sélection de radio Canada

 

Sélection de Communication Jeunesse

 

Accéder à la sélection du site

 

15 LIVRES JEUNESSE SUR LA NON-VIOLENCE POUR ABORDER LA GUERRE EN UKRAINE

Sélection du site blog de maman

 

 
 
Sélection des éditions Isatis
 

La guerre au quotidien
 

 


Tout commence par un conflit

Ian et Jean étaient amis depuis toujours. Comme des frères, ils avaient partagé leur enfance. Mais un jour, les deux garçons se disputèrent pour une bêtise. Leur chicane s'envenima. Pour se séparer de Jean, Ian creusa un fossé. Ensuite, il installa une clôture. Et pour finir, il construisit un haut mur. Ian et Jean devinrent des frères ennemis. Dans leurs coeurs aussi, il y avait un mur. Une histoire triste qui concerne tout le monde.

L'ouvrage est disponible en format numérique.
 

 


 Le journal de guerre d'un enfant-soldat

«Je m'appelle Emilio Ospina Rodriguez. J'ai quinze ans, j'habite la zone rurale de La Florida près de Mocoa en Colombie. À treize ans, j'ai été enlevé de mon village par un commando de l'Armée révolutionnaire de Colombie. Je suis devenu un enfant soldat. Les mots me manquent pour décrire toutes mes peurs et mes angoisses durant ces années de combat. Je relis quelques pages de mon journal personnel en les mouillant de mes larmes. Garder le silence sur les douleurs de mon coeur et de mon corps m'aurait rendu fou.»

L'ouvrage est disponible en format numérique.
 

 


Quand la guerre bouleverse la vie des enfants
 
Pour Marwa et Ahmad, rien ne sera plus jamais pareil. La folie des hommes a croisé leur chemin et a laissé des cicatrices profondes dans leur corps et dans leur cœur. Toutefois, les deux amis ne manquent pas de courage, et chacun à son rythme, petit à petit, ils réapprendront à vivre.

L'ouvrage est disponible en format papier et numérique. À télécharger, une
fiche pédagogique.
 

 

Un héros original ayant réellement vécu
 
Pendant la Première Guerre mondiale, un chevreau nommé Billy a été adopté par le 5e bataillon des Forces armées canadiennes et a traversé l’océan pour faire partie de l’effort de guerre. Dans cet album, on suit Billy depuis sa petite ville de Saskatchewan jusqu’aux tranchées du front en Europe, à travers des moments tristes, des moments de camaraderie et des moments de fête. L’histoire extraordinaire d’un chevreau devenu un héros de guerre

L'ouvrage est disponible en format papier et numérique. À télécharger, une fiche pédagogique.
 
Les conséquences de la guerre
 

 

Quand on doit tout quitter et tout perdre, il reste l'espoir
Cet exigeant texte en vers est dédié à toutes les femmes arméniennes, juives, kosovars, pakistanaises, palestiniennes, soudanaises, tibétaines et autres qui sont parties de chez elles en emportant leur clé et qui ont trouvé le courage de tout recommencer ailleurs.

L'ouvrage est disponible en format numérique. 
 

 
Parce qu'on doit parfois se reconstruire ailleurs

Eunice immigre au Canada avec son père et sa grand-mère. Sa mère ne peut pas les rejoindre tout de suite. Eunice va alors ressentir un tel manque qu’elle en perdra la parole et vit un blocage total. On va suivre Eunice dans son attente, dans son quotidien, dans sa tête, dans ses dessins… Jusqu’au jour où sa maman revient…

Un album sur l’immigration et les traumatismes que peuvent subir les enfants. 

Une histoire profonde sur la différence, le chagrin et la mélancolie que peuvent ressentir les enfants immigrés.

L'ouvrage est disponible en format papier et numérique. À télécharger, une fiche pédagogique.

 
Les blessures de guerre
 

 
Mais rien de sera plus jamais pareil

Un papa est parti à la guerre depuis longtemps, trop longtemps, mais son avion atterrit aujourd’hui même. Son garçon est fébrile : papa va-t-il le reconnaître après tout ce temps? Pourront-ils encore être complices comme avant? Le soldat n’est pas moins inquiet. Il a laissé beaucoup trop de lui-même à la guerre et les choses ne seront plus jamais comme avant. Mais l’amour qui unit le père et le fils est intact.

Un album important sur l’absence qui s’étire, l’attente, la peur et le retour à la maison des militaires qui sont parfois traumatisés et blessés.

L'ouvrage est disponible en format papier et numérique. À télécharger, une fiche pédagogique.

 

 
La guerre peut continuer longtemps pour certains

Papa est en prison parce qu’il a dénoncé le manque de liberté dans le pays où il vit. Il est maintenant bien seul, coincé entre les quatre murs gris de sa cellule. Papa tente d’organiser sa nouvelle routine, de s’adapter en nourrissant son imagination avec peu de choses.

Mais son jour préféré, c’est le lundi, quand il reçoit du courrier de ses enfants qui lui font de merveilleux dessins, pleins de couleurs. Ces dessins font le bonheur de papa et égaient sa cellule triste.

Et si ces dessins étaient la clé de la liberté !

L'ouvrage est disponible en format papier et numérique. À télécharger, une fiche pédagogique.

 
 

D'autres ressources et bibliographies

sur la guerre y compris en Ukraine

- sur les réfugiés 

 

 

Tag(s) : #Histoire, #Guerre, #Migrants

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :