Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Fables de Marie de France

Marie de France ; ill. par Fred L. ; trad. de l’ancien français Christian Demilly

Ed. Talents Hauts

 

 

500 ans avant Jean de la Fontaine, Marie de France !

« Le corbeau et le renard », « La cigale et la fourmi », « Le lion et le rat »... autant de fables que nous connaissons pour les avoir lues et apprises par cœur dans notre enfance. Ce que l’on sait moins, c’est que, cinq cents ans avant Jean de La Fontaine, au XIIe siècle, la poétesse Marie de France fut la première à avoir écrit en français ces fables inspirées d’Ésope. 

 

Pleines d’inventivité et de fraîcheur, ces vingt-cinq fables de Marie de France ont été traduites par Christian Demilly, qui a su transcrire leur musicalité et s’affranchir des difficultés techniques de l’ancien français pour toucher le public du XXIe siècle. Les illustrations raffinées et drôles de Fred L. font le lien entre la voix presque millénaire de la poétesse et les jeunes d’aujourd’hui.


 

Un livre soutenu par Amnesty International

 

 

 

Auteure Marie de France

 

 

Enluminure représentant Marie écrivant son Isopet et réalisée par « Le Maître de Papeleu » vers 1290

 

Marie de France (fl. 1160-1210) est une poétesse de la « Renaissance du xiie siècle », la première femme de lettres en Occident à écrire en langue vulgaire. Elle appartient à la seconde génération des auteurs qui ont inventé l'amour courtois.

Ses courts récits en vers, improprement appelés Lais de Marie de France, sont une adaptation en langue d'oïl de la matière de Bretagne. Ils ont rencontré un immense succès de son vivant dans toutes les cours de France et d'Angleterre dont ils célèbrent l'idéal chevaleresque, puis, la mode de la chevalerie expirant durant la guerre de Cent Ans, ont été oubliées.

Ses fables inspirées d'Ésope en revanche ont été lues sans discontinuer du xiie au xviiie siècle, en raison d'une vivacité caractéristique qui a été imitée, en particulier par La Fontaine. Ce sont, à la suite d'une première traduction en anglais4, le mouvement romantique et l'engouement pour les études de l'ancien français qui ont fait redécouvrir au xixe siècle ses contes tirés de lais bretons, qui sont aujourd'hui des classiques. Marie dite de France demeure cependant une énigme, dont rien n'est connu que les écrits et le prénom.

(Source et pour en savoir plus : Wikipédia)

 

 

Tag(s) : #Poésie-Fables-Haïkus

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :