Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bibliographie jeunesse sur le thème du deuil

 

 

Papa”, de Serge Marquis et Gilles Rapaport

 

 

Un sujet délicat : le deuil, et une réponse d'une fulgurante évidence: l'amour.

À la question qu'on se pose tous, croyants ou non-croyants, « Où il est, papa », ou toute autre personne à laquelle on tient, Serge Marquis répond « Il est dans l'Amour », l'amour qu’on a pour la personne disparue, un amour riche de tous ces petits et grands moments qui l'ont nourri, modelé, conforté, tous ces gestes, ces mots, ces souvenirs. C'est simple et beau, et infiniment consolatoire, car il suffit d’entrer dans l'Amour pour retrouver la personne chère.
Serge Marquis offre un texte d'une intense émotion qui a cette merveilleuse vertu de toucher le coeur des lecteurs de tous âges et de proposer un réconfort qui dépasse les religions, l'agnosticisme ou l'athéisme. Et, en écho sensible, Gilles Rapaport traduit avec beaucoup de pudeur et d'expressivité cette réponse lumineuse, ainsi que les gestes ténus si importants qui font palpiter nos souvenirs.
Un sujet difficile mais une proposition essentielle pour ne pas se perdre dans l'inquiétude, pour surmonter le chagrin, servi par le talent conjugué de Serge Marquis et de Gilles Rapaport. Un ouvrage précieux.

Spécialiste en santé communautaire et consultant dans le domaine de la santé mentale au travail, Serge Marquis, auteur à succès québécois, donne plus de 150 conférences par an. En 1995, il a mis sur pied sa propre entreprise de consultation, T.O.R.T.U.E (Organisation pour réduire les tensions et l'usure dans les entreprises). Son expertise l'amène à intervenir régulièrement dans les médias. Il a publié aux éditions de La Martinière On est foutu, on pense trop (2015), Les Aventures illustrées de Pensouillard le hamster (2017), Bienvenue parmi les humains - Petit traité de bienveillance envers soi-même (2018) et un roman, Le jour où je me suis aimé pour de vrai (2017).

Gilles Rapaport a suivi les cours de l'Union centrale des arts décoratifs. Il travaille pour la presse (Le Monde, Libération, Marianne, Lire...), l'édition et la communication depuis plus de vingt ans. D'un trait rond et malicieux, il a illustré une quinzaine d'albums destinés à la jeunesse, publiés chez Circonflexe, Mila, L’École des loisirs, Albin Michel, Nathan, Sarbacane, Seuil jeunesse, Saltimbanque.

> Éd. de La Martinière jeunesse, 40 p., 11,90 €. Dès 5 ans.

 

“Le Cimetière des mots doux”, d’Agnès Ledig et Frédéric Pillot

 

 

Agnès Ledig, avec la sensibilité et l’empathie qui la caractérisent, raconte par la voix d’une petite fille, Annabelle, le parcours de Simon, son amoureux atteint de leucémie, et les émotions qu’elle ressent. Avec des mots simples et justes, Agnès Ledig aborde un sujet très difficile, la mort d’un enfant malade et l’indicible chagrin de son amie.

Cette histoire poignante– qui suit la trame de son dernier roman adulte Dans le murmure des feuilles qui dansent – permet en douceur d’appréhender, en famille, cette notion délicate. Elle a aussi pour vocation d’offrir à l’enfant concerné par la mort d’un proche, un outil concret pour vivre le deuil et apprivoiser le chagrin : un geste symbolique, ici les mots doux qu’Annabelle écrit et va ensuite déposer dans la forêt qu’aimait Simon. Dans une nature à la fois poétique et puissante, la vie est plus forte que tout.

> Éd. Albin Michel jeunesse, 38 p., 13,50 €. Dès 5 ans.

 

“C’est l’histoire…”, de Corinne Dreyfuss et Charlotte des Ligneris

 

 

C'est l'histoire d'une petite vieille. Une petite vieille très très vieille…

C'est l'histoire d'une vie qui s'achève, comme une histoire s'achève, une vie parmi d'autres ; c'est l'histoire du cycle de la vie, fait de naissances et de morts ; c'est l'histoire d'une vieille dame qui, un matin, va se coucher quand d'autres s'éveillent. Un album plein de fenêtres, petites et grandes, à soulever pour aborder en douceur la question de la mort, la dédramatiser, rappeler qu'elle fait partie de la vie, avant tout. Une fois de plus Corinne Dreyfuss en peu de mots sait s'adresser aux plus petits pour leur parler de choses importantes.

> Éd. du Seuil jeunesse, 26 p. cartonnées avec rabats, 13,90 €. Dès 3 ans.

 

 

 “Si mon père était encore là…”, de Yann Walcker et Robin

 

 

Un album plein de tendresse et de nostalgie sur l'absence et le manque.

Avec des si, comme autant de jolis cailloux semés sur le chemin d'une vie, un petit garçon passe avec son papa une journée idéale, faite de rires, de mots tendres et de secrets partagés...

> Éd. Gallimard jeunesse, coll. Giboulées, 52 p., 14 €. Dès 6 ans.

“Myla et l’arbre-bateau”, d’Isabelle Aboulker et Marie Leghima

 

La petite Myla sait que son grand-père disparaitra un jour, mais il la rassure : "Quand je mourrai, il te suffira de retourner dans la forêt... je serai parmi les arbres que nous aimons tant". Son grand-père disparu, la petite fille va sous leur grand chêne parler de ses joies et de ses peines. Une histoire tout en tendresse et en poésie et 7 chansons faciles à chanter. Un nouvel enregistrement de la version trio piano-violoncelle-clarinette. Avec la voix d'Anne Baquet, soprano.

> Éd. Gallimard jeunesse, 40 p., CD inclus, 24,90 €. Dès 3 ans.

 

 

“La Vie, c’est mortel !”, de Claire Lecœuvre et Charlotte Gastaut

 

 

Le premier livre documentaire en littérature jeunesse qui parle de la mort.

Depuis toujours l’être humain se questionne sur la mort. Pour l’aider à surmonter ses peurs et la douleur de la perte de ses proches, il se sert de rituels et s’appuie sur des croyances particulières selon les civilisations. Ce livre traverse le monde et les époques pour nous raconter ce qui, pour beaucoup de civilisations, n’est qu’une étape.
Il commence par définir ce qu’est la mort, et l’on découvre que les progrès de la médecine ont considérablement fait évoluer cette notion depuis un siècle. À travers l’examen des plus anciennes sépultures, on y apprend comment les Néandertaliens honoraient les morts. On explore aussi les rituels des autres espèces animales, et il y en a d’étonnants ! On y découvre des fêtes des morts en musique, comme à La Nouvelle-Orléans ou au Mexique lors des Dias de los muertos, on y rencontre quelques spectres, des anges et des momies. On peut même s’essayer à l’immortalité... ! Triste, la mort ? Pas toujours…?!

> Éd. Actes Sud, 64 p., 17,50 €. Dès 10 ans.

 

Autres sélections

Cliquez sur les illustrations pour y avoir accès !

 

 

 

19 livres sur le deuil pour expliquer la mort aux enfants avec Lireka

Sujet tabou et douloureux, la mort fait partie de ces mots que l’on essaie de bannir du vocabulaire enfantin. Pourtant, les spécialistes n’ont qu’un seul conseil à vous donner : leur dire la vérité. Mais on n’a jamais dit que c’était une tâche facile, c’est pourquoi nous vous proposons de vous appuyer sur ces albums jeunesse...

 

 

Tag(s) : #Deuil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :